Investir dans le vin, un placement intéressant

redacteur redacteur - mise à jour de la 01 juin 2018

L’investissement dans le vin est un moyen simple et sécurisé pour diversifier son patrimoine. De plus, pour garantir son investissement et s’affranchir des contraintes de gestion, les épargnants peuvent acheter des parts de Groupements Fonciers Viticoles.

 

Les bienfaits du vin sur votre patrimoine

Investir dans le vin est un moyen simple et sécurisé de diversifier son patrimoine. C’est un placement peu risqué, car il est décorrélé de la variation des marchés financiers. Sur le long terme, il présente des plus-values intéressantes.

A noter que les bouteilles de longue garde sont les plus propices à se valoriser à terme, mais encore faut-il choisir les bons millésimes : il est ainsi recommandé de se positionner sur les appellations les plus prisées, comme le bordeaux et le bourgogne. En identifiant les plus recherchés, par région viticole, on peut optimiser les perspectives de plus-values. A titre d’exemple, un châteauneuf-du-pape de 1990 (Château Rayas) est estimé à 1 090 euros en 2017 alors qu’il était à 195 euros en 1993 ; un romanée-conti grand cru de 2000 acheté à 1 850 euros en 2003 est passé à 11 520 euros en 2017…

 

Investir dans le vin via les Groupements Fonciers Viticoles

Pour éviter les contraintes de gestion, la meilleure alternative consiste à acheter des parts de groupements fonciers viticoles ou GFV. C’est une solution simple pour détenir de façon indirecte des vignes dans un ou plusieurs domaines. Vous pouvez souscrire à des parts de GFV directement auprès des sociétés de gestion, de conseillers en patrimoine…

Grâce à un investissement en GFV, vous recevez chaque année des revenus issus du fermage, en numéraire et/ou en bouteilles. Si sa rentabilité annuelle est évaluée entre 0,5 % et 3,5 %, l’investissement offre des plus-values intéressantes, surtout si l’appellation est prestigieuse. De plus, lors d’une éventuelle revente, les parts de GFV de renom, issues des régions les plus plébiscitées, se négocient à des sommes plus élevées.

Autre avantage de l’investissement en GFV, en cas de donation et de succession, les parts de GFV offre un abattement de 75% jusqu’à 101 897 euros et de 50% au-delà. La seule contrepartie étant que les héritiers conservent leur part de groupement viticole au moins 5 ans après la succession ou la donation.

 

Source : Le Monde 

@Meilleur-GFV.com 2018 - Tous droits réservés

FERMER
FERMER