Comment fonctionne un groupement foncier viticole ?

redacteur redacteur - mise à jour de la 03 septembre 2018

Faire un placement en groupement foncier viticole est un investissement alliant plaisir, avantages fiscaux et stabilité. Meilleur-GFV.com vous invite à découvrir le fonctionnement de ce placement de diversification à long terme.

 

Gestion du groupement foncier viticole

Un groupement foncier viticole est une société non exploitant qui possède des domaines viticoles. Les parcelles de vigne sont exploitées par un viticulteur professionnel via un bail à long terme. La valeur ajoutée du GFV repose ainsi sur le choix du vigneron et de la propriété. Les sociétés de gestion optent généralement pour des vignes aux appellations prestigieuses, mais également des vignes qui ont un potentiel à exploiter. Chaque année, un rapport complet de gestion est établi, ainsi que le montant du revenu à déclarer et le détail sur l’évolution du placement.

 

Revenus et rendement d’un GFV

En choisissant d’investir dans un groupement foncier viticole, vous devenez, avec d’autres particuliers, propriétaire d’un domaine viticole. Tous les ans, vous recevez des revenus provenant du fermage, en prorata des parts détenues. Votre quote-part est revalorisée selon l’évolution des prix des vignobles. A noter que vous pouvez être payé en numéraire ou en bouteilles de vin de la propriété. Les revenus peuvent également être composés à la fois d’argent et de vin.

Un groupement foncier viticole présente en moyenne chaque année un rendement entre 0 à 3 %. A cela s’ajoute l’avantage de bénéficier de réductions sur le prix des bouteilles.Par ailleurs, il peut également y avoir une plus-value à la revente des parts, notamment pour un vignoble moins prestigieux profitant d’un plus grand potentiel d’appréciation.

 

Modalités de cession des parts

Au sein d’un groupement foncier viticole, chaque associé est libre de se retirer à tout moment. La liquidité des parts se fait en fonction du capital (fixe ou variable). Si le groupement foncier viticole est à capital fixe, l’associé devra faire une demande de cession.  Il recevra alors la valeur du prix de cession conseillé et régularisera les droits fixes d’enregistrement qui est de 125 € par cessionnaire.

Si le groupement foncier viticole est à capital variable, l’associé fera une demande de « retrait ». Il y aura une négociation de contrepartie, après quoi il pourra récupérer la valeur correspondant au prix d’émission de la part. A noter qu’il ne supportera pas les frais de sortie.

 

Source : Le Figaro – Le particulier

@Meilleur-GFV.com 2018 - Tous droits réservés